Sud-Kivu: l’artiste Moïse Feed à la conquête de Kinshasa

Sud-Kivu: l’artiste Moïse Feed à la conquête de Kinshasa

Récemment invité pour le concert de la présentation de l’album « Mongongo » de l’artiste Alesh , le jeune artiste Moise Fred a été  à Kinshasa pour une résidence artistique à la Halle de la Gombe, Institut français de Kinshasa.

À lui de déclarer : « je suis venu apporter mon savoir-faire quelque peu exotique dans un concert purement urbain , ce n’est pas chose facile, c’est de la mère à boire de captiver un public de la musique urbaine avec sa guitare folk naturelle et toute sèche et avec une voix très normative, mais Dieu aidant et grâce à leur différence, j’y suis arrivé ».

Interrogé sur sa perception de cet acte du Rappeur Alesh , ce Jeune Artiste validé par beaucoup , en l’occurence le Rappeur Kinois Big Joe , Alesh lui-même puis l’icône mondiale Lokua Kanza , Freed a confié :
《Appeler la nouvelle génération sur son podium pour faire la première partie de son tout premier concert est un risque que beaucoup d’artistes se réservent, voir même ne pensent même jamais à prendre ; Alesh lui l’a fait, c’est vrai qu’il ne s’attendait pas que quelqu’un de Bukavu réagisse à son appel parmi les centaines des réactions reçues par son collaborateur, je cite Junior Kadiebwe , mais c’était quand-même le cas ;
《Non mais yo oleki nga, le son est hyper bon , c’est pas du genre ce qu’on écoute tous les jours》 , a lâché King Lesh a.k.a Mwana Nzambe lors de l’audition du hit « momo » à la Plateforme Contemporaine à Kinshasa.
Ceci dit, pour moi , peu importe le chemin qu’on a encore à faire , Alesh reste et restera toujours un Artiste au grand coeur et Grand-frère. J’ai échangé avec lui plusieurs fois , je l’ai senti on s’accordait sur plusieurs points , ça se sent que c’est un travailleur et qu’il en est où il en est grâce à son dur labeur auquel il m’a exhorté. Ce que j’aime dans sa musique , c’est au-delà de tout l’engagement qu’il y a là dedans ».

Pour rappel, au mois de Juillet 2021 , Moïse Freed Apostolos sortait sur toutes les plateformes digitales le son « momo » , le morceau préface de sa carrière qui se révèle être prometteuse, un son qui a captivé des publics de Bukavu jusqu à Kinshasa.

Après son passage très remarqué et salué par beaucoup devant les centaines réunis pour le concert « Mongongo » à la Grande Halle de l’institut français de Kinshasa le 30 octobre 2021, Moïse Freed Apostolos s’est transporté , à l’invitation de MicroMéga, jusqu’à la Grande rentrée littéraire de Kinshasa où il a prêché guitare en mains le vivre ensemble et le travail aux amateurs des arts réunis à la place Victoire , un événement porté par le Centre Wallonie Bruxelles .

Juste avant de replier vers sa région, le jeune artiste a échangé avec le Chanteur Lokua Kanza sur plusieurs sujets dont les résultats seront palpables d’ici peu, à l’en croire.

《De Bukavu à Kinshasa pour prêcher l’amour de la patrie》, d’après MicroMéga , Slammeur de Kinshasa, Moïse Freed Apostolos est l’un de ces artistes qui ne cessent de faire preuve d’énergie et de différence du jour au lendemain.

Mention fait-il à tous ceux qui ont commissionné cette toute première grande sortie artisitique, particulièrement à Naomi Akilimali , à l’institut français de Kinshasa mais aussi à l’organisation Imara Managment et à Junior Kadiebwe d’avoir cru en sa musique.

Plamedie Mbenza/Stagiaire

%d blogueurs aiment cette page :