Culture: Retour sur les événements majeurs de l’année 2020 en RDCongo

L'artiste Mohombi, John Kabesa (Editeur.cd), Jo Moupondo (Muska) et l'artiste Lumino ph. La Couronne sur le tapis rouge de la Soirée des arts, Prix Lokumu arts.cd Photography

L’industrie culturelle et créative n’a pas été épargnée par la pandémie du Coronavirus en 2020 en République démocratique du Congo. Tout était presque aux arrêts. Mais seuls des « gladiateurs » ont tenté de se jeter dans le vide. Ici, nous revenons sur les grandes rencontres qui ont marqué le secteur culturel. Ces rendez-vous, pour la plupart, se sont tenus au dernier trimestre.

[masterslider id= »2″]

* La Fête du livre de Kinshasa

Ces activités ont été organisées aussi bien à Kinshasa qu’à Lubumbashi et à Goma, avec la participation de plusieurs écrivains internationaux. Un nombre incroyable d’ateliers et de descentes dans des écoles et universités de la RDC ont marqué l’événement. Ces rencontres ont été  animées par des associations œuvrant dans le secteur de la littérature : Alef, Envie d’écrire, Apéroésie, Café littéraire de Missy (CaLM)…

Durant cette période, une librairie éphémère était installée sur le parking de l’Institut Français – Halle de la Gombe qui avait mis en avant un grand nombre d’ouvrages des auteurs invités, éditeurs de la RDC et des bouquinistes.

* Le Festival Amani dans la ville de Goma

Toujours en février, plus de 35 000 personnes ont fait le déplacement de l’une des villes touristiques de la RDC, Goma, en vue de chanter et danser pour la paix.

 

  * Fally Ipupa au Bercy de Paris

La fin du mois de février a vu l’artiste congolais Fally Ipupa se produire sur la scène de l’Accor Hotels Arena de Paris (Ex Bercy).  Malgré quelques échauffaurés isolés maitrisés par la Police française, le concert de la star mondiale a eu bel et bien lieu le 28 février 2020 dans une salle remplie comme uin œuf signant ainsi le retour de la musique congolaise sur la scène européenne plus 5 ans après.

* Dépôt de la candidature de deux Congo à l’Inscription de la rumba congolaise au patrimoine !

Le dépôt de la candidature de la Rumba congolaise par la République Démocratique du Congo (RDCongo) et la République du Congo auprès de l’UNESCO en vue d’une inscription sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.  La commission scientifique composée de deux Congo s’est réuni à Kinshasa et Brazzaville au mois de mars. C’est une étape importante vers la reconnaissance de cet élément qui fait la fierté de la musique de deux Congo et qui a des racines profondes dans l’histoire de ces deux peuples.

A lire aussi : «En 2021, la RDCongo assumera la Présidence de l’UA durant une année dédiée à la culture (…). Il serait intéressant qu’elle donne l’exemple en adoptant la politique culturelle (…)» (Ribio Nzeza)

* Journée africaine du droit d’auteur

A l’occasion de la journée africaine du droit d’auteur, l’Administration des droits d’auteurs au Congo (ADACO) avait organisé, le 14 Septembre 2020, une journée des discussions. Des plaidoyers ont été tenus, notamment sur les questions liées à l’accompagnement juridique des artistes. Cette organisation s’investit aussi pour la libéralisation du secteur des droits d’auteurs. Occasion pour le président de ladite structure de déclarer que « les droits d’auteurs, c’est ça l’État de droit « .

* Le forum des culturels 2

Cette grande rencontre des professionnels de la culture qu’est le Forum des culturels, est une initiative du Collectif des Artistes et des Culturels, (CAC). « Le développement par la Culture et des Arts » était le thème principal de cet évènement culturel. Des ateliers de réflexion ont été organisés dans les différentes commissions qui avaient débattu des sous-thèmes inscrits dans la programmation. Notamment : « Droits d’auteur et droits voisins en RDC», « Statut de l’artiste et de l’opérateur culturel en RDC », «L’Entreprenariat et l’événementiel en RDC ».

* Femme de lettres congolaises (FELCO)

Initiée par Yollande Elebe Ma ndembo, Femme de lettres congolaises est une association engagée dans la promotion de l’écriture, qui fait sa sortie le 23 octobre 2020 en la salle showbuzz pendant un le spectacle «Femme, pose des mots sur tes silences » en présence de la première dame, Denise Nyekeru Tshisekedi. Plusieurs figures emblématiques féminines sont déjà membres de cette plateforme qui met en valeurs les plumes féminines.

* Soirée des arts 2, Prix Lokumu Arts.cd

La 2ème édition de la Soirée des arts, remise du Prix Lokumu Arts.cd, organisée par le média culturel ww.arts.cd le 13 novembre 2020 au Musée National de la RDC, a également marqué l’année 2020.  L’idée maitresse qui anime les organisateurs de ce prix est de mettre sous les projecteurs les talents congolais, conformément au thème choisi: «Honneur aux génies créatifs». Contrairement à la première édition organisée en avril 2019 à l’hôtel Venus où il n’y avait que 16 catégories, cette deuxième édition en a eu 25.

A lire aussi :  «Le changement ne doit pas seulement concerner le domaine minier et l’Assemblée Nationale mais aussi la Culture (…) » (Moyindo Pongo)

* Festival international du cinéma (FICKIN)

Durant 5 jours à l’Académie des beaux-arts, le Festival internationale du cinéma a tenu Kinshasa en haleine au mois de novembre 2020. Plusieurs films des réalisateurs congolais et étrangers ont été projeté sur écran géant. Une vraie fete. Cette activité a permis à plus d’un de se faire une idée précise pour la création et l’industrie cinématographique congolaise.

* Mutoto Dans’Afrika

Mutoto Dans’Afrika est un événement chorégraphique annuel à Kinshasa. Il rassemble, sur une dizaine des jours, des ateliers de recherche et de création en collaboration avec des artistes pluridisciplinaires congolais et internationaux. Initiée par la compagnie Hara, cette activité met en avant la danse, la musique, l’écriture poésie (slam).

*Festival Kin Jazz

Le festival Kin Jazz a eu lieu au mois de novembre. Contrairement aux éditions précédentes, cette année, ce festival s’est déroulé en une seule soirée à la Halle de la Gombe.

A lire :  «En 2020, la Covid 19 a mis à terre un secteur culturel déjà fragile en RDCongo» (Missy Bangala) 

*Écrivains du Congo Asbl

La sortie des Ecrivains du Congo Asbl s’est tenue le 26 novembre 2020 au Musée National. Il s’agit d’un rappel des troupes littéraires afin que renaisse un secteur littéraire laissé pour compte. « Le Congo est littéraire », a dit son initiateur Tata N’Longi Biatitudes.

* Hommage à Tabu Ley

L’Hôtel de ville de Kinshasa a rendu hommage à Pascal Tabu Ley pour ses 7 ans de disparition. Limete, Showbuzz et Marché de la Liberté à Masina ont été les lieux qui ont accueilli cette activité patronnée par Madame Yvette Tabu, sous la direction artistique de Eric Nice.

* Concert RFI

Le concert RFI de Céline Banza à l’Institut français où elle s’est vue remettre son prix « Découvertes RFI 2019 » par Richard Mouthuy, en présence du ministre de la Communication et médias, David-Jolino Diwampovesa Ma Mu Zingi Makelele, a clôturé l’année 2020. Un concert exceptionnel et riche en émotion a alimenté la fête.

 Onassis Mutombo

%d blogueurs aiment cette page :